Menu



Baby Match ou Ne le tue pas, donne-le moi!
Si tu es enceinte, si tu ne veux pas de ton bébé, si tu as pensé avorter. Ne le tue pas, donne-le moi!


Por: Lucrecia Rego de Planas | Fuente: catholic.net



"Si vous entendez dire qu´une femme ne veut pas avoir son enfant et veut avorter, essayez de la convaincre qu´elle me laisse ce bébé. Je l´aimerai, voyant en lui le signe de l´amour de Dieu". Mère Teresa de Calcutta, en recevant le prix Nobel de la Paix (Oslo, 10 décembre 1979).

Il y a quelques semaines, quand la ville de Mexico venait de convertir en une soi-disante chose légale, l´assassinat de bébés dans le ventre de leur mère, nous étions en conversation à l´heure du souper avec tous mes enfants, petits et grands, et ceux-ci se montraient très consternés par ce sujet.

Je leur expliquais que malheureusment ce n´est pas un problème exclusif au DF, mais qu´on essayait de faire la même chose, de manière simultanée, au Nicaragua, en Colombie, en Bolivie, en Équateur, au Vénézuela, au Chili, en Argentine, bref dans toute l´Amérique latine et les pays latins d´Europe. Il s´agit d´une agence internationale, très bien structurée, en fonction, d´accord avec la stratégie engagée par Gramsci pour la destruction de la famille chrétienne.

C´est alors que mon mari, toujours sage et judicieux dans ses propos, nous rappela que, comme Dieu est bonne et sait toujours comment tirer le bien du mal, sûrement nous, les catholiques, pourrions retirer quelque chose de bonne de tout ça et il me dit:

-Si Mère Teresa était toujours vivante et qu´on lui fasse une entrevue à la presse en ces temps-ci où dans tous les pays on est en train d´essayer de légaliser l´avortement... que dirait-elle ?

Je répondis sans hésiter:

-Mère Teresa aurait dit ce qu´elle a toujours dit: "Ne les tuez pas, donnez-les moi".

Et...bien... Mère Teresa n´est plus vivante et ne peut plus le dire, mais nous, nous pouvons le dire en son nom. Pourquoi pas?

Quelques-uns parmi vous ne seraient-ils pas disposés à recevoir un enfant chez lui pour éviter que sa mère ne l´assassine ?

Moi oui. Ce n´est pas que j´aie des grands moyens ni une maison très grande, mais...pour donner de l´amour, des soins et une éducation à un bébé, de grandes richesses ou de grands espaces ne sont pas nécessaires. Pour accueillir un bébé dans une famille, ce n´est pas nécessaire de lui faire une place dans la maison, mais seulement une place dans notre coeur.

Combien de bébés peuvent prendre place chez les Planas? Pas tellement, parce que notre logement est petit... (nous vivons avec neuf enfants sur un terrain de 250 m2). Peut-être pourrions-nous en accueillir dix, quinze ou vingt... même davantage, mais... combien de bébés pourraient vivre dans les maisons et les coeurs de tous les catholiques qui visitent chaque jour Catholic.net ? Des millions et des millions!

L´Église compte des centaines d´institutions qui se dédient à donner de l´attention à des femmes enceintes, des centaines de maisons d´accueils pour enfants orphelins, des centaines d´organisations pro-vie et il y a des millions de couples catholiques qui désirent adopter un bébé. De plus, je sais que de nombreux catholiques, dans l´impossibilté d´accueillir eux-mêmes ces enfants, seraient disposés à apporter un soutien économique pour leurs soins.

C´est pour ça que je me suis décidée à lancer cette campagne depuis Catholic.net,

Ne le tue pas, donne-le moi!

J´ai vu le succès qu´ont les campagnes de "single-match" ou "catholic-match" qui cherchent à aider les hommes et les femmes célibataires à rencontrer à travers l´internet leur "âme soeur" et former des mariages heureux.

Cette campagne pourrait s´appeler Baby-match, puisqu´elle cherche à aider à ce que les bébés, non désirés de leur mère biologique, rencontrent par Internet des parents désireux d´en prendre soin, de les aimer et de les éduquer.

Je ne prétend pas que Catholic.net se convertisse en une agence d´adoption, ni que les adoptions se fassent par Internet. Dans chaque pays, il faudra fonctionner avec la législation adéquate(*), mais... ça peut être un bon moyen pour créer des liens entre des personnes dans le besoin et des personnes et institutions qui peuvent les aider.

C´est ainsi que...

Si tu as un organisme d´aide, inscris-le Ne le tue pas, donne-le moi!

Si tu es disposé à accueillir un bébé pour le sauver du danger d´être avorté... inscris-toi! Ne le tue pas, donne-le moi!

Si vous êtes un mariage désireux d´adopter un bébé... inscrivez-vous ! Ne le tue pas, donne-le moi!

Et le plus important:

Si tu es enceinte
Si tu ne veux pas de ton bébé
Si tu as pensé avorter


Ne le tue pas, donne-le moi! Ne le tue pas, donne-le moi!


Lucrecia Rego de Planas
Direction
Catholic.net
lplanas@catholic.net
Pour voir l’écographie d’un bébé dans le ventre de la maman clique ici.

Catholic.net adhère à tous les aspects légaux et administratifs en matière de Protection de l´Enfant et en matière d´Adoption Internationale, à la Convention de la Haye, signée le 29 mai 1993 par 66 pays, dont le texte intégral peut être consulté en cliquant ici


 

Compartir en Google+
Reportar anuncio inapropiado |

Publicar un comentario sobre este artículo



(no será publicado)








* Gracias por su comentario. El número de mensajes que pueden estar en línea es limitado. La longitud de los comentarios no debe exceder los 500 caracteres. Catholic.net se reserva el derecho de publicación de los mensajes según su contenido y tenor. Catholic.net no se solidariza necesariamente con los comentarios ni las opiniones expresadas por sus usuarios. Catholic.net no publicará comentarios que contengan insultos o ataques y se reserva el derecho de publicar direcciones de correo o enlaces (links) a otras páginas.


Ver Comentarios


Reportar anuncio inapropiado |